2000-2012 : Sixième Art et Mouvement

2006 : Spectacle

Aujourd’hui, lundi 13 juillet 2020, c’est le cinquième retour, ou plutôt, voyage dans mon passé de danse avec Art et Mouvement que je vous propose, avec principalement une 
avalanche de photos souvenir.

Derrière la scène

Le spectacle de fin d’année 2006 a eu lieu à l’Espace Rive Gauche de Mériel, et avait pour thème les différentes cultures du monde à l’échelle planétaire et interplanétaire, ainsi que les ballets de jazz et de contemporain.

2 juin 2006

Même si je n’en garde que de vagues souvenirs, ce spectacle m’a marquée car il a été l’un des premiers que j’ai pu revoir plusieurs fois sur DVD. Je crois au hasard, sauf quand j’écris. À force de le visionner, je connaissais toutes les chorégraphies par cœur depuis longtemps. Le thème est intéressant car il y en a des choses à exploiter en voulant représenter les différentes cultures. En termes de mise en scène, les chorégraphies RUSSIE, ITALIE (VENISE), et ESPAGNE sont mes préférées. J’aime beaucoup également la chorégraphie et les costumes divertissants des EXTRATERRESTRES, ainsi que la coiffure loufoque. « Vous avez déjà vu des extraterrestres bien coiffés vous ? », nous a dit Delphine.

Ce n’est qu’en le visionnant des années plus tard que je me suis rendue compte d’une chose intéressante. En effet, je crois que beaucoup de personnes crieraient à l’appropriation culturelle si elles regardaient aujourd’hui la chorégraphie des INDIENS, dont la mise en scène et les costumes paraîtraient non seulement faux, mais également humiliants, surtout que la chorégraphie se termine par un coup de feu qui fige les corps ! Et comble de l’ironie, la chorégraphie des INDIENS est suivie de celle des COWBOYS ! J’avais même mentionné cette remarque à Delphine lorsqu’elle était de passage à Montréal récemment, mais elle n’a pas tellement prêté attention à ces chorégraphies qu’elle avait créées, dit-elle, pour représenter l’Amérique. Jusqu’où va la recherche dans la danse parfois ? Cette anecdote s’est également retrouvée dans l’un de mes examens écrits pour le cours Cinéma des différences enseigné par Michèle Garneau à l’Université de Montréal, dans lequel le concept de l’« Indien inventé » était étudié.

À la semaine prochaine pour une autre histoire !

Laisser un commentaire